Chronique : I.S.S. Snipers -2- Khôl Murdock (Soleil Productions)

Il y a 2 semaines 33

M aïakhil Gunnar, un cyborg disproportionné conçu en laboratoire, s'est approprié khaliste-24, une planète principalement constituée d'eau de mer. Sur place, les techniques de désalinisation rapportent gros aux rebelles qui se sont affranchis de l'armada et de son gouverneur. Pour reconquérir ce territoire, les autorités sont contraintes de faire appel aux services d'un sniper tout particulier : un loup dominant ! Expérimental et doté de facultés exceptionnelles pour survivre à l'enveloppe magnétique des lieux, l'animal robotisé ignore qu'il est attendu.

Deuxième salve toute aussi percutante que la première, ce nouveau volume tire dans la bonne direction. Sa cible ? Essentiellement l'amateur d'aventures d'anticipation prononcées, voire exagérées, farcies de Super-Héros aux prises avec des Super-Vilains. Quoique. Pour l'entamer de la meilleure des manières, le novice qui voudra tenter le grand saut aura besoin, quant à lui, de faire un travail sur lui-même pour se projeter au mieux dans cet univers futuriste, où la violence est pour ainsi dire organisée par la loi. Mais le jeu en vaut la chandelle, car de Carmen Mc Callum jusqu'à Androïdes, Stéphane Louis poursuit dans un thème qu'il affectionne et qu'il maîtrise sur le bout des doigts. La trame, immédiatement accrocheuse, reprend la règle qui avait fait le succès de l'histoire de Reid Eckart, celle d'itinéraires singuliers pour, en définitive, converger vers des destins étroitement liés entre les principaux protagonistes. L'impact est également visuel. Il est le fruit du travail méticuleux et soigné de Stéphane Créty (Le Sang du dragon, Mages, Nains) , lequel, une nouvelle fois, permet au lecteur de s'évader totalement. Sous sa plume, ce sont vaisseaux spatiaux, décors fantastiques et scènes d'action qui prennent vie.

Loup y es-tu ? « Affirmatif ! » Khôl Murdock valide les bonnes impressions ressenties, et par la même occasion, permet à la série d'être définitivement placée sur orbite.

Lire la chronique du tome 1

Par D. Roy

Lire la Suite de l'Article