Chronique : L'eden des sorcières -1- Tome 1 (Ki-oon)

Il y a 3 mois 70

J adis, plantes et animaux cohabitaient dans une parfaite harmonie, mais l'arrivée de l'Homme a cassé ce bel équilibre. Flore et faune se sont alors retirées de la surface du globe, laissant un paysage quasi-désertique et caillouteux. Il subsiste pourtant quelques oasis dans lesquels vivent des femmes ayant appris, générations après générations, à entretenir une relation privilégiée avec les amurds - comprenez l'ensemble des espèces végétales. Pilly, jeune orpheline, a été élevée dans l'un de ces sanctuaires par Toura qui lui a transmis tout son savoir. Sur le point de mourir, cette dernière confie à l'apprentie sorcière une graine qui doit la guider vers l'Eden.

L'Eden des Sorcières fleure bon le récit écologique contemporain : l'Homme et la Nature s'affrontent, laissant une terre désolée et sans vie. Derrière ce thème fort et plutôt bien maîtrisé par l'autrice, Yumeji, apparaît également une quête initiatique qui prend très vite des allures de fable. Une héroïne qui part à la recherche de son destin suite au décès de sa figure tutélaire, difficile de faire plus classique. C'est dans les personnages qui vont croiser la route de Pilly que réside la vraie force de ce manga. Il y a notamment Zakum, sorte de gourou et chasseur notoire de sorcières, qui joue les méchants de service, et surtout Oak, aperçu sur la couverture, parfaite synthèse de l'animal et de la plante.

Le trait fin et précis de la dessinatrice rend la lecture très agréable. Quelques pleines pages, quand un événement important doit être mis en scène, viennent agrémenter un découpage plutôt dynamique. Début de série pleinement réussi, ce premier tome laisse imaginer une suite prometteuse.

Par L. Gianati

Lire la Suite de l'Article