Chronique : La croix sanglante -2- Terre sainte (Delcourt)

Il y a 2 semaines 34

L es Croisés doivent composer avec la défection de nombre des leurs. Si La Terre Sainte reste dans tous les esprits, les troupes de Boniface de Montferrat feront d’abord un crochet par Zara et peut-être même par la capitale de l’Empire romain d'Orient… afin de s’acquitter de leur dette auprès des Vénitiens.

Terre Sainte permet de retrouver Philippe de Crécy et de poursuivre cette quatrième croisade… qui n’en fut jamais vraiment une ! C’est également l’occasion de pouvoir apprécier une fiction historique qui sait ne pas se prendre les pieds dans le tapis. Pour ce faire, Marko Stojanović inscrit son scénario dans la trame de l’Histoire et sait – tout en en respectant le fil comme l’esprit - écrire une intrigue aux rebondissements multiples. Car, en se penchant sur cette période tourmentée, il apparaît que la réalité dépasse toutes les fictions et La croix sanglante pourrait (presque) faire figure de bande dessinée historique… ainsi qu’en témoignent la préface et le long résumé qui, en début de l’album, lui est associé.

Sur une telle partition, Dan Ionos Catelin pour le dessin, comme Desimir Miljić-Desko dans sa couleur, se livrent sans retenue, détaillent les décors et développent une impressionnante scénographie lors de combats forts d’un casting impressionnant… ce qui n’a pas dû se réaliser sans un certain investissement personnel !

Ce second volet des pérégrinations guerrières et moyenne-orientales de Philippe de Crécy est visuellement à la hauteur du récit raconté… L’aventure peut continuer !

Par S. Salin

Lire la Suite de l'Article