Chronique : Léviathan (Kuroi) -2- Tome 2 (Ki-oon)

Il y a 2 mois 44

D ésormais, seuls les élèves continuent à évoluer à bord du Léviathan. Futaba et Kazuma apprennent l'existence d'une cellule de cryogénisation. Que faire ? Après une bourde de Kazuma, les autres jeunes savent eux aussi qu'il existe une possibilité de s'en sortir. C'est là que le massacre des derniers survivants commence...

Cette suite comporte cinq chapitres, assez inégaux en terme de qualité scénaristique : meilleurs ennemis / la vengeance des oubliées / suspicion / rêve d'enfance / le pari. Alors que le premier tome plantait le décor avec une mise en abîme intéressante, celui-ci reste dans ses pantoufles, tombant dans le prévisible. La tension psychologique qui pointait le bout de son nez tout au long du premier opus disparaît ici au profit d'un carnage qui n'est pas sans rappeler Battle Royal. En effet, des petits groupes d'élèves s'entretuent en fond de planches, ou en premier plan, reprenant même une scène du film (le double suicide des amoureux). Et cela va trop vite... ce changement de ton déroute le lecteur, malgré le jeu d'écho entre ce qui est arrivé à cette classe et les pilleurs d'épave qui se retrouvent menacés par un robot puis en danger du fait l’accélération de la dislocation du navire.

Toutefois, le travail graphique de l'ancien assistant de Nihei-sama réhausse l'impression globale. L'esthétique légèrement hachée colle parfaitement à ce jeu de survie qui a lieu en espace clos. Les planches sont dynamisées par un cadrage maitrisé et par un découpage qui l'est tout autant.

Un deuxième tome en dessous du précédent concernant l'évolution du scénario, mais qui est sauvé par le trait du mangaka. Nombreux sont les lecteurs francophones qui attendent un final époustouflant et de découvrir qui est le survivant.

Par J. Vergeraud

Lire la Suite de l'Article