Chronique : The cave king -1- Tome 1 (Bamboo Édition)

Il y a 1 semaine 31

D ans un monde où tout le monde naît avec un emblème permettant d’utiliser la magie, c'est la loose lorsqu'un individu peine avec le sien.… C'est le cas pour Heal, le dix-septième prince du royaume de Sanfaress. Rejeté par sa propre famille, il se voit exilé le jour de ses 15 ans sur une île isolée, composée de roches inhospitalières, où il découvre de nombreux ossements. Tandis qu’il s’apprête à les enterrer, son emblème s’active et une voix lui annonce qu’il est devenu le roi des grottes ! Et ce n'est pas tout ! Il se retrouve aussi doté de capacités extraordinaires lui permettant de créer toutes sortes d’artefacts grâce aux minerais qu’il extrait. Alors que Heal commence l’exploration de son nouveau territoire, plein de dangers, un navire de gobelins s’échoue sur les côtes…

Annoncé en juin de cette année 2021 par l’éditeur Doki-Doki et paru au début du mois de juillet dernier, ce tome 1 (pour deux parus au Japon) est l’adaptation d’une light novel de fantasy signée Hajime Naehara. La version manga est encore en cours de prépublication dans Comic Walker, un magazine de kadokawa shoten qui publie de nombreux récits de ce genre mais aussi des titres sortis en France par la suite, comme l’excellent My Broken Mariko de Waka Hirako.

Le scénario ravira les amateurs de fantasy, l'histoire suivant la trame de déroulement d’un RPG (Role playing game). D’ailleurs, les auteurs empruntent énormément de références au monde du jeu vidéo du genre. La voix off, par exemple, que le personnage principal découvre sur l’ile apparait dans des rectangles avec une typographie qui rappelle celle du jeu Zelda. Un autre gros clin d’œil est fait à Minecraft (gros carton il y a quelques années chez les jeunes et les Youtubeurs) puisque Heal doit aménager son nouvel espace de vie en… creusant. Et il va aimer ça le bougre ! Chaque excavation lui permettant d’acquérir de l’expérience ou des items qui lui seront utiles par la suite.

Vous direz : « Quel peut être l’intérêt de lire un manga qui fonctionne comme un jeu mais auquel on ne joue pas ? » et vous n’auriez pas tout à fait tort… Toutefois, ce titre s’avère être surprenant du fait de son design sympa et assez détaillé, ce qui constitue un plus appréciable pour le lecteur, surtout quand celui-ci n’est pas familier de ce genre-là! Certains décors sont même bien travaillés mais pas toujours malheureusement. Les personnages, eux, peuvent paraitre caricaturaux. Le schéma scénaristique étant calqué sur la progression d’un jeu RPG, leurs profils sont finalement logiques : un prince ado méprisé par sa famille qui débute une quête (et qui progresse vite), des slimes, des monstres, des gobelins… Toutefois, les auteurs ont ajouté quelques surprises. C’est le cas du personnage surnommé « Fesses à l’air », un ermite humain qui ne parle pas et se balade nu comme l’indique son surnom. Il apparait vers la fin du tome pour introduire quelques passages comiques qui cassent la monotonie du récit, tout en laissant croire (peut-être à tort d’ailleurs) qu’il aura une importance pour la suite de l’intrigue.

L’idée de reprendre des codes venant de jeux vidéo connus des ado et adulescents est bien vue et fonctionne à la lecture rafraîchissante et divertissante de ce premier tome de The Cave King.

Lire la Suite de l'Article