Chronique : Valhalla hotel -2- Eat the gun (Comix Buro)

Il y a 3 mois 131

A lors que le shérif se rend sur les lieux de la fusillade et y découvre son adjointe, El Loco et le coach Malone, ce dernier continue de s'inquiéter suite à la disparition du jeune Lemmy. Ses soupçons et ceux de Betty se tournent de plus en plus vers le Vahalla Hotel et sa drôle de gérante. Mais sans preuve...

Second acte de la trilogie, Eat the gun démarre sur les chapeaux de roue. Le scénario de Pat Perna accélère le tempo et prend de l'ampleur tandis que Fabien Bedouel rend une copie impeccable. Précis tout au long des soixante-deux planches qui composent cet album et adapté aux scènes d'action, son trait se prête tout aussi bien aux expressions que les protagonistes endossent. Avec leur trogne patibulaire ou leur tête de benêt, les personnages marquent et apportent ce qu'il faut de tension ou d'humour. Dans les deux registres, l'histoire que les auteurs proposent ne manque pas d'attrait. Le second degré, bien présent, vient apporter ce qu'il faut de distance face à une situation qui dégénère à mesure que le coach Malone avance dans sa recherche de Lemmy.

Les rebondissements, nombreux, sont bien amenés et font croître le suspense à vitesse grand V. Toutefois, l'intrigue ne tient pas que par ses mystères et son action. Elle offre une galerie de personnages secondaires dignes des meilleures séries B. De Zawalski à Frau Winkler en passant par le shérif, El Loco ou le Colonel, tous prennent de l'épaisseur et participent à une escalade hallucinante et déjantée. Dans ce contexte, même l'irruption du fantastique semble... naturelle ! L'ensemble s'avère ultra fluide et surtout, prenant. Irrévérencieux, drôle et mené tambour battant, cet album se lit d'une traite jusqu'à l'ultime case qui laisse augurer des développements surprenants.

Si Bite the bullet détonnait en offrant un cocktail d'action et d'humour, Eat the gun enfonce le clou et va plus loin. Pat Perna et Fabien Bedouel réussissent leur pari avec un divertissement de haute tenue. Rendez-vous est pris pour la conclusion Overkill, qui s'annonce d'ores et déjà grandiose !

Lire la preview du tome un.
Lire la chronique du tome un.

Par M. Moubariki

Lire la Suite de l'Article