Richard Corben est mort. Qui était cet horrifique auteur de BD ?

Il y a 7 mois 510

C’est devenu une quasi habitude du Festival de la BD d’Angoulême : récompenser des auteurs dont la carrière est parfois (très) loin derrière eux, plutôt que les talents mûrs, mais encore prometteurs. En 2014 et 2015, Angoulême avait remis ses Grand Prix à Bill Watterson et Katsuhiro Otomo, respectivement créateurs de « Calvin et Hobbes » et « Akira » - deux séries géniales, mais qui avaient pour particularité d’être terminées depuis au moins vingt ans. En 2016, c’était Hermann qui le recevait. Certes, il dessine toujours, mais toutes ses œuvres majeures ont, elles aussi, bien des décennies au compteur.

Cette année 2018 ne déroge pas à la règle, puisque c’est l’Américain Richard Corben, 77 ans, qui reçoit la distinction suprême du festival. Or de l’avis général, les grandes heures de Corben se situent entre le milieu des années 1970 et celui des années 1980 – oui, oui, entre les présidences de Valéry Giscard d’Estaing et de François Mitterrand. Est-ce à dire qu’il est ringard ? Bien au contraire ! Ce dessinateur au trait sublime mérite d’être m

Pour lire les 75 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article