"Seidou en quête d'asile", une BD sur l'histoire vraie et poignante d'un jeune Guinéen réfugié à Lille

Il y a 3 mois 86

La bande dessinée qui raconte le destin d'un jeune migrant est publiée aux éditions Steinkis. 

Derrière le terme de "migrants" se cachent bien souvent des parcours de vie et des histoires singulières. Seidou, en quête d'asile raconte celle d'un jeune réfugié originaire de Guinée et débarqué à Lille en février 2017. Après un long parcours d'exil semé d'embûches et d'angoisse, Seidou a pu raconter son histoire à deux auteurs. Xavier Bétaucourt et Virginie Vidal l'ont adaptée en bande dessinée. Elle retrace le périple difficile d'un jeune migrant mais aussi le parcours du combattant pour obtenir le statut de réfugié. "ll a vécu des trucs hallucinants et il a toujours gardé une dignité incroyable", confie le scénariste Xavier Bétaucourt.

Par peur de représailles contre sa famille restée en Guinée, Seidou a choisi de conserver l'anonymat pour raconter son histoire à la caméra de France 3

Le destin d'un exilé en BD

Pour sauver sa peau, Seidou a quitté son pays, la Guinée. Après des études supérieures et avec un bon boulot d'agent commercial en poche, il vivait heureux, à l'aise financièrement. À 33 ans, le jeune homme n'avait jamais quitté sa famille et n'envisageait pas de le faire. Mais après les élections présidentielles et les violences dont furent victimes les Peuls, il devient l'un des meneurs d'un mouvement de protestation violemment réprimé par le pouvoir. Il apprend qu'il est devenu un homme à abattre et décide donc de s'enfuir. "Avec toutes les persécutions, les arrestations, les destructions... ce n'était plus possible pour moi de rester et j'ai décidé de partir", raconte Seidou.

Il pense partir à Bamako, attendre que les choses se tassent puis rentrer. Mais les tout ne se passent pas comme prévu. Comme de nombreux réfugiés politiques africains, Seidou s'enfuit, passe au Niger et arrive inévitablement dans l'enfer libyen où il reste près d'un an. Rançons, exactions des passeurs, violences et trahisons, Seidou réussit à fuir pour vivre un autre traumatisme : la traversée de la Méditerranée sur des radeaux de fortune et ses nombreux naufrages. "Il y avait des noyés et beaucoup de cadavres, j'avais très peur car c'était la première fois que je vivais ça. C'est des zodiacs de 60 personnes et on était 120", raconte Seidou.  Planche extraite de la BD "Seidou en quête d'exil' (France 3 Hauts-de-France) Planche extraite de la BD "Seidou en quête d'exil' (France 3 Hauts-de-France)

Comme des milliers d'exilés, Seidou est un miraculé. Il débarque à Lille en 2017, et c'est encore une autre épopée qui débute, celle de la demande d'asile. "Malgré tout ce qu'il a traversé, il a toujours eu cette foi en l'humanité", confie la dessinatrice Virginie Vidal. C'est sans doute cet espoir profond en la vie mais aussi l'accueil de la communauté d'Emmaüs qui vont lui permettre d'aller au bout de ses rêves.  Planche extraite de la BD "Seidou en quête d'exil" (France 3 Hauts-de-France) Planche extraite de la BD "Seidou en quête d'exil" (France 3 Hauts-de-France)

"Seidou, en quête d'asile" - 128  pages, 18€ aux éditions Steinkis

Lire la Suite de l'Article