15 excellentes BD à glisser dans sa valise pour l’été

Il y a 2 semaines 58

Tomino la maudite : vol. 1

Par Suehiro Maruo, Casterman, 336 p. 22 euros.

Moebius a beaucoup contribué à la renommée française du japonais Suehiro Maruo. Il raffolait de la beauté vénéneuse déployée par celui qu’il surnommait « l’enfant torturé ». En lisant « Tomino la maudite », on comprend ce qui a pu bouleverser l’auteur de « l’Incal » : un univers tordu, dérangeant - celui des terreurs enfantines et des fantasmes sexuels le plus obscurs – mais toujours enluminé d’un trait d’une incroyable pureté, et qui jamais ne verse dans le « spectaculaire ». Ce monde très beau, très froid (pour ne pas dire autistique), distille une étrangeté qui ne s’efface pas. « Tomino la maudite » se déroule dans le Japon des années 1930. Il raconte l’histoire de deux jumeaux, Shoyu et Miso, abandonnés à la naissance et recueillis par un cirque ambulant peuplé d’êtres difformes. Evidemment, le « Freaks » de Tod Browning et sa fascination pour la monstruosité (celle des corps et des âmes) plane sur toute l’aventure. Mais Maruo va très au-delà d’un simple clin d’œil, sans doute parce que lui aussi se compte parmi ces créatures contrefaites.

Arnaud Gonzague

LIRE AUSSI Viol, inceste, meurtre... Rencontre avec Suehiro Maruo, maître du manga érotico-gore

Pucelle, tome 2 : Confirmée

Par Florence Dupré la Tour, Dargaud, 232 p., 21 euros.

Vers l’âge de 13 ans, Florence regarde en cachette « Total Recall ». « Mais moi, ma vie, elle me faisait beaucoup plus peur que « Total Recall » », songe-t-elle. Car nul film n

Pour lire les 92 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article