A Pink story

Il y a 3 mois 133

L'histoire :

Alors que Kate passe une belle après midi à Tenerife avec ses amies, sa compagne et son ex, les filles se remémorent leur première rencontre. L’occasion d’aborder également leurs premiers émois mais aussi d’aborder l’homosexualité et le regard des autres sur leur vie. Il n’était d’ailleurs pas bon d’être homosexuel à une certaine époque en Grande-Bretagne et dans le monde. Le mot « homosexuel » apparaît en 1953, prononcé à la BBC. Le début des ennuis pour de nombreux homosexuels. La petite histoire côtoie la grande histoire avec des événements étonnants et rocambolesques : Guy Burgess et son amoureux, agents du KGB, doivent quitter l’Angleterre, non pas pour leurs activités politiques secrètes mais pour leurs penchants amoureux... Le célèbre acteur romantique Arthur Gielgud tombe en dépression après avoir été pris la main dans le sac avec un de ses amants. Malgré le soutien de son public, l’acteur ne s’est jamais remis de cette « humiliation » qui a été jusqu’à un procès rapide ! Que dire également du destin d'Alan Turing, génial inventeur de la machine de Turing, qui a permis de décoder les liaisons allemandes, raccourcissant la guerre de plusieurs années. Banni par la société à cause de son orientation, il dut même subir un traitement chimique qui le changea à jamais et le conduisit au suicide. Les exemples de ce genre sont innombrables et révélateurs d’une mentalité intolérante et de l’évolution de la pensée et des mœurs.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’artiste britannique Kate Charlesworth propose une bande dessinée à la taille conséquente sur le thème de l’homosexualité au sens large, elle qui a toujours milité pour la cause gay dans sa vie et ses travaux. Le gros bouquin s’apparente à une autobiographie classique, au sein de laquelle l’autrice raconte en détails sa vie personnelle, de son enfance à l’âge adulte, de ses débuts dans l’art à ses rencontres, et bien entendu au sujet de son orientation lesbienne claire et assumée. Cependant, l’ouvrage se fait aussi encyclopédique avec un impressionnant relevé historique. Entre les chapitres, Charlesworth dresse un portrait minutieux et chronologique de chaque événement que l’on pourrait qualifier de « queer », événements qui ont marqué la Grande Bretagne des années 1950 à aujourd’hui. Des personnes célèbres et qui ont marqué l’histoire avec notamment Billie Jean King, Freddie Mercury, Jackie Forster, Margaret Thatcher, côtoient des dates importantes avec des manifestations, des journaux gays ou lesbiens, des retentissements médiatiques... Le livre pourra paraître un peu dense et répétitif à la longue, mais ce bilan passionnel a le mérite de fustiger « l’hétéronormativité ». Le relevé historique permet de voir l’évolution des mentalités, mais aussi la souffrance de cette communauté qui aura vécu énormément de brimades, violences policières, discriminations et moqueries, sans compter des lois comme la section 28... Certains passages sont également forts en émotions, notamment ceux qui concernent la mort de proches ou le spectre du sida. Mais c’est graphiquement que l’album séduit principalement. Avec beaucoup d’inventivité et un style fluide et dynamique, Charlesworth alterne dessins élaborés, esquisses, photos et collage, avec un rendu aguicheur. La couleur rose douce et évocatrice en toile de fond sonne de façon ironique face à la cruauté des faits révélés. Car être homosexuel-le promet tout sauf une vie en rose.

Lire la Suite de l'Article