Chronique : L'encyclopédie des peurs -1- L'achluophobie (Jungle)

Il y a 1 mois 81

C lara Baltimore vient de terminer l'œuvre de sa vie, un livre bien étrange… Mais qui est cette gamine qui arrive au manoir et perturbe ce moment unique ? Rien de moins que sa petite fille, envoyée par son père parti en voyage au Chili. Une catastrophe n'arrivant jamais seule, voilà que le chien Raspoutine saccage le précieux ouvrage ! Tout est perdu, ou alors… Une idée germe dans la tête de la vieille aventurière : se servir de sa descendante pour reconstituer son Encyclopédie de la peur. Mais Lili sera-t-elle digne de cette tâche ?

Le scénario de Benoît Broyart est original et alléchant : recenser les formules chimiques des différentes phobies à l'aide d'un tromblon inversé qui recueille les perles de peur (du noir dans cet épisode). Cependant, à la lecture, l’aventure se révèle relativement simplifiée, avec beaucoup de raccourcis et de grosses ficelles. De ce fait, elle reste réservée aux plus jeunes. À noter que les personnages intéressants sont finalement les seconds rôles : le pauvre Rigor, un majordome qui en prend plein la pipe et Raspoutine le facétieux. La fillette se révèle assez insipide et la mamie détestable dans son opportunisme. Les péripéties s'enchaînent mollement, sans réel ressort pour maintenir un réel suspense.

Blain Ewen (Naoto, le gardien de Fukushima) propose une partition honorable. Son dessin caricatural rend les protagonistes rigolos sans toutefois dégager de charme particulier. Les décors sont plutôt pauvres, dommage, il y avait matière à construire de belles ambiances de forêt par exemple.

Il manque à l'Achluophobie du ressort et de la profondeur pour vraiment captiver. Cela reste néanmoins un agréable divertissement pour les petits lecteurs.

Par L. Moeneclaey

Lire la Suite de l'Article