Chronique : Le divin scénario (Actes Sud - L'An 2)

Il y a 3 semaines 55

- Allo ! Luc ?
- …/…
- Qu’est-ce que tu deviens ? Toujours avec Psylvia ?
- …/…
- Tu veux me parler du Divin scénario et de tes droits d'auteurs ?
- …/…
- Tu sais, je ne suis que le messager de Dieu. Le gars qui va, qui vient et que rien ne retient. Je n'ai pas franchement d’avis sur le sujet.
- …/…
- Ah ! Tu n’as pas aimé…
- …/…
- Tu préfères le Nouveau Testament ?
- …/…
- Je ne peux pas dire, ici personne ne l’a encore lu, mais admets qu’il y a pour toi matière à…
- …/…
- C’est hors de question. Comme tu veux, mais cette manière de se servir de l’Annonciation pour repenser la condition féminine et la puissance du dogme a quelque chose de transgressif et subtilement jouissif.
- …/…
- Ah oui ! Le respect de la [divine] ligne éditoriale. Bon, si tu en es encore à ce genre d’arguments, autant passer à autre chose (*) … Tu as au moins apprécié le jeu des anachronismes pour passer d’époque en époques et …
- …/…
- J’ai dit « d’époque en époque » et pas « de lit en lit ». Ce n’est pas ma faute si autant de jolies femmes savent lire ! Monsieur, je sais tout n’avait pas prévu cela ? Fallait voir à être un peu plus précis dans tes critères de sélection… et puis si je me suis paumé, c’est à cause de ton appli GPTS (*) pourrie.
- …/…
- Pour un ange, j’ai l’aile légère. Pas du tout monsieur ! Je sais être serviable et aider ma prochaine !
- …/…
- Quoi ! Trop de références littéraires et artistiques. Il faudrait voir à sortir un peu des Évangiles, mec ! C’est toute la richesse du sujet… Beneteaud te propose un vagabondage temporel à la rencontre des Classiques et de la Pop culture, un mélange iconoclaste et humoristique qui sans se prendre véritablement au sérieux te fais sentir les limites de ton référentiel culturel et …
- …/…
- Je te l'accorde, il y a beaucoup ! Mais, sur le nombre, cela permet d’en saisir au moins une poignée !
- @%#!
- Non, je ne dis pas cela pour toi !
- …/…
- Par contre, tu as flashé sur le dessin ? Le contraire aurait été surprenant. À l’évidence le gars Dori possède lui aussi une sacrée culture artistique. Quoi que son passage à l’Académie des Beaux-Arts de Brera à Milan a dû l’aider un peu ! Ceci dit, vue la performance sur ces précédents albums, difficile de s’attendre à moins.
- …/…
- Dieu aurait apprécié également… Ah, il est revenu ?
- …/…
- Effectivement, cela devient presque un jeu de deviner à quels artistes il est fait référence…. En cela le lexique en fin d’album aide à s’y retrouver. Il parait que Dori considère que dessiner, c’est comme impro de jazz ! Il faut prendre des influences de là et d’ailleurs et jouer avec comme un flux de notes qui varie en fonction du récit. Pour l’occasion, le gars maitrise l’exercice, à se demander quel est son style propre !
- …/…
- Tu as raison, dommage que le travail soit entièrement numérisé… Cela lui fait des rentrées en moins, mais il faut reconnaître qu’en agissant de la sorte, il n’aura pas de mauvaise surprise à l’impression !
- …/…
- La rigueur du trait et l’expressivité de la couleur au service d’un juste équilibre des planches. C’est pas mal comme punch line. C’est de toi ?
- …/…
- Iris ? Elle est à la piscine avec Jésus qui ne veut toujours pas apprendre à nager et je garde les filles !
- …/…
- Je n'y manquerai pas. Mes amitiés également à Psylvia. Tu passes quand tu veux…enfin, préviens avant que j’aie le temps de faire le ménage.

[size=85]
(*) Déjà lu quelque part, mais impossible de savoir où ! [N.D.C.]
(**) Global Positioning and Temporal System. [N.D.C.]

[/size]

Par S. Salin

Lire la Suite de l'Article