Harley Quinn

Il y a 1 semaine 46

L'histoire :

Harley Quinn a eu l'habitude d'être de l'autre côté de la vitre, en tant que psychologue. Elle étudiait les patients, leurs comportements, leurs réactions. Mais maintenant, c'est elle que l'on étudie. Le Dr Leah Machinchose essaie sur elle la thérapie chromatique. Elle lui demande ce que lui évoque la couleur rouge. Alors Harley parle, elle sait que ça fera plaisir au docteur. Le rouge voici ce que cela représente pour elle : la couleur de son chemisier lors de sa première nuit avec le Joker, la couleur de ses lèvres sur les siennes, la couleur du sang des innocents, la couleur du rictus du Joker, d'un cœur brisé... Et les roses sont rouges. Voici comment se termine l'entretien avec la psychologue, qui reste perplexe. Elle se rend en salle d'étude où elle rejoint un collègue qui suivait l'interrogatoire à distance, en vidéo. Harley n'a pas réagi au mot « rouquine », qu'elle passe pourtant son temps à répéter en boucle. Elle a juste rebondi sur la couleur rouge. Pourtant, les médecins savent qu'Harley prépare un mauvais coup mais ils n'arrivent pas à la cerner. Une nouvelle évasion de l'asile d'Arkham serait néfaste pour leur image... A ce moment-là, sous leurs yeux, devant la caméra, un énorme trou béant s'ouvre dans la cellule d'Harley, entouré de roses... Harley parviendra-t-elle à s'échapper ? Que signifiait vraiment la couleur rouge pour elle ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce nouveau titre Black+White+Red, nous suivons de nouvelles aventures de l'impétueuse Harley Quinn. Cet ouvrage est cependant atypique par rapport aux précédents. C'est une compilation d'histoires inédites, réalisées par un grand nombre d'auteurs de comics, qui se sont, pour la plupart déjà approprié l'héroïne dans d'autres récits. L'album est cohérent, et pour cause, tous ces auteurs avaient deux contraintes : réaliser une aventure inédite en huit pages centrée sur Harley Quinn, et respecter un code couleur bien particulier en n'utilisant que du rouge, du noir et du blanc. Ce type de récit avait déjà été réalisé dans l'anthologie Batman black and white. Ici, nous retrouvons des artistes célèbres : Stjepan Sejic, Mirka Andolfo ou encore Paul Dini. Chacun nous apporte un éclairage et une vision différente du personnage : parfois dans le style cartoon ou alors dans un style réaliste, ou encore avec un dessin punk. Ces histoires permettent de zoomer sur un pan anecdotique de la vie de Harley, qui forge pourtant son tempérament. On retrouvera les personnages habituels qui gravitent autour d'elle : Poison Ivy, le Joker, Batman et Catwoman. Cet exercice de style est très réussi et permet de dresser un portrait complet de la célèbre égérie du Joker, en laissant la parole à des artistes aux visions variées. Harley Quinn reste un personnage qui n'a pas fini de nous surprendre, et qui séduit de plus en plus les auteurs de comics et le lectorat.

Lire la Suite de l'Article