"Ils ont réussi à faire revenir un public" : avec la sortie d'un nouveau film, Dragon Ball attire de nouveaux fans

Il y a 1 mois 39

Après un retour réussi il y a cinq ans, la franchise de mangas Dragon Ball Super capte une nouvelle génération de lecteurs et de spectateurs. Le film "Dragon Ball Super : Super Hero" débarque au cinéma ce mercredi. 

Devant un collège parisien, quand on demande aux jeunes élèves quels mangas ils lisent, les mêmes noms reviennent : One Piece, Naruto et l'inévitable Dragon Ball, toujours en haut de la pile des séries les plus lues. "Avec Goha, Goku, Cell, Freezer, Boo", énumère un jeune plein d'enthousiasme. Évidemment, il était au courant de la sortie du film Dragon Ball Super: Super Hero mercredi 5 octobre : "Ah oui ! Je ne pourrais pas le voir, j'ai trop le seum...", se désespère-t-il.

Un peu plus loin, dans sa boutique Manga Story, David Birbes, le directeur commercial, a vu revenir des figurines de la franchise depuis quelques années sur ses étagères. "On a un énorme rayon figurines avec à peu près tous les personnages, et il y a un peu plus d'une dizaine d'années, Dragon Ball était dans un creux. Il y avait autre chose, One Piece, Naruto", explique-t-il. Puis la franchise est revenue, avec Dragon Ball Super, édité depuis cinq ans chez Glénat, et qui donne lieu aujourd'hui à ce film. 

"Ils ont réussi à faire revenir un public sur Dragon Ball. Et puis je pense que les papas sont contents de pouvoir regarder Dragon Ball avec leurs enfants."

David Birbes, directeur commercial de la boutique Manga Story

à franceinfo

Avec les derniers numéros et ce film, "ils essayent de toucher un public un peu plus jeune, avec des nouveaux combats, de nouvelles transformations, des super-héros toujours plus forts", explique David Birbes, mais "pour ma part, je suis beaucoup moins client."

Cette nouvelle recette cartonne pourtant auprès du public. Un million de Dragon Ball Super ont été vendus l'année dernière en France. "Les lecteurs de Dragon Ball, qui avaient grandi avec lui, ont voulu connaître la suite, explique Benoît Ruault, responsable éditorial chez Glénat. Les plus jeunes, dont les enfants des premiers lecteurs, ont également voulu connaître parce que Dragon Ball restait une bande dessinée à leurs yeux un petit peu patrimoniale, et Dragon Ball Super avait l'attrait de la nouveauté."

Ces Dragon Ball Super sont toujours scénarisés par le créateur original Akira Toriyama. Cette renaissance de Dragon Ball peut aussi permettre d'attirer les lecteurs vers la série d'origine espère David Birbes : "Il y a ceux qui n'y arriveront pas parce qu'ils aiment Dragon Ball Super, le côté bagarres toutes les deux minutes. Et puis, il y a ceux qui sont soit un peu plus curieux, soit un peu plus conseillés et qui vont essayer de voir ce que c'était avant." Une manière selon lui de "faire aussi une très, très bonne découverte, voir à quel point c'était génial et à quel point ça a fait vibrer les gens il y a 25 ans."

C'est ce qui semble se passer pour les anciens ouvrages. Glénat vend à nouveau 300 000 volumes par an de la première série Dragon Ball. Pour l'instant, l'éditeur n'a pas d'information précise sur la fin de la suite, Dragon Ball Super.

Dragon Ball Super arrive au cinéma - Le reportage d'Augustin Arrivé

écouter
Lire la Suite de l'Article