Le tournage du film "Les Lulus", adaptation de la BD historique, bat son plein dans les Hauts-de-France

Il y a 3 mois 169

Nous sommes en 1914. Cinq amis, âgés d'entre cinq et dix ans et se prénommant tous "Lulu", sont confrontés à la guerre. Le tournage de l'adaptation de la BD "La Guerre des Lulus" se déroule en ce moment dans le Nord de la France. Au casting, des noms bien connu du petit et du grand écran, comme François Damiens.

Article rédigé par

France Télévisions Rédaction Culture

Publié le 11/08/2021 17:37

Temps de lecture : 2 min.

Après près de trois ans de préparation, le projet d'adaptation de la bande dessinée La Guerre des Lulus est en cours de tournage dans la région des Hauts-de-France depuis début août. Rebaptisé sobrement "Les Lulus", ce long-métrage familial suit les aventures des quatre "Lulus" originels de la BD : Lucas, Luigi, Lucien et Ludwig, à l'aube de la Première Guerre mondiale. Alors que l'orphelinat dans lequel ils vivent est évacué devant l'arrivée des troupes allemandes, les quatre acolytes décident de fuir vers la Suisse, territoire neutre. Ils sont rejoints par une cinquième comparse : Luce.

Tournage la guerre des Lulus dans le Nord

Réalisé par le metteur en scène Yann Samuell (La Guerre des boutons), bien rôdé à traiter de l'enfance au cinéma, et servi par un casting cinq étoiles avec notamment François Damien, Les Lulus promet de bons moments de cinéma. Passionné de BD, Yann Samuell entend bien coller à l'esprit et à l'esthétique de l'œuvre originelle. “On est très très BD, ça se verra d’ailleurs dans les images : on a une charte de couleur qui est tout à fait particulière, qui est travaillée pour ce film-là, des angles et des compositions de l’image qui sont très étudiés”, explique le réalisateur. Pour les créateurs de la BD invités à assister au tournage, c'est un pari réussi. “Ils sont très ressemblants par rapport aux personnages qu’on a imaginés” s'enthousiasme Régis Hautière, le scénariste. "C'est assez troublant. J'ai l'impression d'avoir rencontré des Lulus que j'aurais pu dessiner par la suite", ajoute le dessinateur Hardoc.

Sur les lieux de tournage choisis exclusivement dans les Hauts-de-France - les locaux reconnaîtront Arras, Ors, Guise, Sisson ou encore Trefcon -, l'ambiance est bon enfant.  “C’est toujours intéressant de tourner avec des enfants parce qu’ils ont une spontanéité que nous on n’a plus. Et puis ça fait un peu film de vacances, on a un décor magnifique”, déclare François Damiens, métamorphosé en prêtre rugbyman dans le film.

L'abbaye de Saint-Michel en Thiérache s'est transformée en orphelinat le temps du tournage. (France 3 Nord) L'abbaye de Saint-Michel en Thiérache s'est transformée en orphelinat le temps du tournage. (France 3 Nord)

La dimension historique de l'œuvre est aussi l'occasion pour les jeunes acteurs de se rendre compte des événements qui ont agité la région il y a un siècle. “Les fausses explosions, je pense que ça nous montre un peu la peur qu’ils ressentaient à la guerre parce que nous on a eu très peur à la première prise !”, explique l'un d'eux.

Le tournage va se poursuivre jusqu’à fin-novembre pour les jeunes acteurs déjà devenus de véritables amis. Le film sortira en salle début 2023. Pour les afficionados de la BD, un nouveau tome sortira au printemps 2022. 

actualités analyses vidéos

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire
Lire la Suite de l'Article