The magicians T1

Il y a 1 semaine 32

L'histoire :

Alice est encore une petite fille. Elle joue avec un étrange bouton et doit dire au revoir à son grand frère qui part étudier. Avant de s'en aller, il remet à sa sœur une pile de livres : ce sont Les Chroniques de Fillory, une série dont la fillette est fan. Elle piquait les romans de son frère, et voilà qu'elle a maintenant ses propres exemplaires. Un étrange halo rose apparaît, son frère s'y engouffre et disparaît. Ça y est, il est parti, la laissant seule, et quelque peu démunie. Huit ans plus tard, nous retrouvons cette même Alice dans un taxi, filant vers le nord. Elle demande à la conductrice de s'arrêter, et elle s'aventure dans la forêt, sous une pluie torrentielle. Elle est décidée à atteindre son objectif, et en usant de sa magie, finit par parvenir à ses fins. Elle est plongée dans un autre monde, où une femme la découvre. Alice a réussi à trouver l'entrée de la faculté de Brakebills, l'une des plus grandes écoles de magie. Celle dans laquelle s'est rendu son frère, qui n'est jamais revenu. Pourtant, cette trouvaille tient de l'exploit. D'ordinaire, aucune personne ne peut y pénétrer sans y avoir été invitée. Alice va rencontrer le proviseur et le convaincre de la laisser passer les examens d'admission. Et à sa grande surprise, elle va réussir son second objectif : intégrer l'école de magie. Mais la magie pourrait bien revêtir de sombres aspects...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série The magicians est, à l'origine, une trilogie romanesque écrite par Lev Grossman. Adaptée en série télévisée, elle fait l'objet d'une nouvelle adaptation sous forme de comics one shot, aux éditions Urban Link. Cependant, ce titre prend un nouveau parti pris : celui de s'intéresser à Alice, et non au personnage de Quentin, valorisé comme protagoniste premier dans les romans. The magicians : l'histoire d'Alice, est scénarisé par Lilah Sturges (autrice du comics Lumberjanes), illustré par Pius Bak, et colorisé par Dan Jackson. Ce récit complet est toutefois très décevant. Graphiquement, tout d'abord, il y a comme un goût d'inachevé, de bâclé. Alors que la couverture attrayante et très minutieuse laisse présager un moment d'évasion, on découvre un dessin grossier, des personnages peu expressifs, et un manque de nuances. Scénaristiquement, l'histoire est longue à démarrer, et poussive sur la fin. On peine également à s'attacher aux personnages, froids, distants. Manquant de rythme, on a du mal à s'immerger dans cet univers fantastique, ressemblant étrangement à Harry Potter. On y retrouvera des formules prononcées par les célèbres sorciers, une école de magie, des costumes similaires… Ces allusions, trop nombreuses, ne permettent pas de créer un environnement original, propice à l'imagination. Pourtant, l'univers magique aurait pu permettre la création d'un comics plus immersif et prenant.

ISBN 9782381330242

Lire la Suite de l'Article